Comment booster sa testostérone rapidement : nos techniques les plus efficaces

Booster sa testostérone présente de nombreux avantages. Non seulement pour votre santé générale. Mais aussi et surtout si vous désirez prendre de la masse musculaire et améliorer vos performances physiques. Cependant, cette hormone, qui est naturellement produite par notre organisme, a tendance à diminuer avec l’âge. En réalité, elle connait un pic à la puberté, avant de réduire dès l’âge adulte.

Cependant, il existe de nombreuses façons de l’augmenter. De manière naturelle, c’est à dire sans avoir recours à une solution exogène comme les stéroides anabolisants. Pour cela, il est important de comprendre comment fonctionne cette hormone anabolisante. Pour commencer, saviez-vous que nos niveaux de testostérone sont naturellement plus élevés le matin (de 30 %) ?

Dans cet article, nous allons vous donner 3 axes sur lesquels vous pouvez agir pour booster votre testostérone :

  • l’entrainement physique ;
  • l’alimentation ;
  • l’hygiène de vie.

Entrainez-vous… différemment

L’activité sportive est le meilleur moyen de booster sa testostérone. En effet, de nombreuses études ont montré que pratiquer un sport de manière régulière et soutenue permettait d’avoir un taux de testostérone plus important.

Même après un certain âge (puisqu’on sait qu’il diminue à mesure que nous vieillissons). Mais aussi chez les personnes en surpoids ou obèses, qui peuvent également connaître des problèmes de production de cette hormone. Car elle permet la fonte des graisses grâce à son effet sur le métabolisme.

Les effets de l'entrainement sur la testostérone.

Cependant, toute activité physique n’est pas bonne à prendre. En effet, on va voir que le surentrainement peut même être nocive pour la production de testostérone. De plus, certains exercices seront plus efficaces que d’autres. Et vous permettront donc d’obtenir des résultats plus rapidement.

Insistez sur les exercices de résistance

De nombreuses recherches menées sur la production de testostérone chez les sportifs montrent que ce sont les entrainements en résistance qui sont les plus efficaces en la matière. Et en premier lieu les sports comme la musculation (notamment avec des haltères). Ou les exercices utilisant des bandes de résistance. Idem pour les séances de HIIT (en particulier avec un vélo élliptique), qui permettent de booster sa testostérone.

Concrètement, vous pouvez donc utiliser des bandes élastiques ou des charges libres pendant vos entrainements. Et réalisez des séries de répétitions plus longues (pour un effort court et intense). A savoir au moins 8 à 12 par série. Ca tombe bien, car ce sont également ces séances plus intenses (avec un nombre important de répétition) qui permettront de prendre de la masse musculaire. CQFD.

Le but est concrètement de pousser votre corps à fond jusqu’à atteindre l’échec musculaire. Pour cela, augmentez au maximum la charge du poids que vous allez soulever. Et la résistance de votre bande élastique. Insistez donc sur votre force, et non votre endurance.

Les meilleurs exercices pour augmenter sa testostérone

Un autre bon conseil à suivre pour booster sa testostérone est de mobiliser le plus de muscles en même temps durant vos entraînements. L’erreur à ne pas faire, par exemple, est de vous concentrer uniquement sur le haut de votre corps. Vous allez également devoir muscler vos jambes pour de meilleurs résultats en terme de testostérone.

Les mouvements les plus productifs sont par exemple les squats (en particulier avec des haltères). Mais aussi les dips, développés-couchés (que vous pouvez réaliser avec des bandes de résistance). Ou encore les deadlift.

Ne vous entrainez pas trop longtemps

Si vous pensez que les séances les plus longues sont les plus productives, détrompez-vous. En effet, c’est même souvent l’inverse. Par exemple, de nombreuses études ont révélé que pour booster sa testostérone, un entrainement ne devrait pas dépasser les 40 à 50 minutes.

Au delà de cette limite, votre corps aura besoin de temps de repos trop long pour se remettre d’un entrainement plus épuisant. Or, c’est précisément pendant cette pause que votre taux de testostérone va baisser.

De plus, après une heure d’un effort physique intense, votre taux de cortisol va augmenter. Ce qui est connu pour provoquer le catabolisme musculaire. Mais aussi diminuer vos niveaux d’hormones sexuelles.

Au contraire, une séance plus courte (et donc des périodes de repos également plus courtes) se révélera beaucoup plus efficace. Le mieux est de vous entrainer pendant 30 à 45 minutes. Et évitez les séances d’aérobic ou de cardio à intensité modérée.

Entrainez-vous à jeun

Une autre technique pour booster votre production de testostérone est de vous entainer à jeun. En effet, les niveaux d’hormone de satiété (comme l’insuline, la leptine, ou encore la CCK) ont des effets néfastes sur vos niveaux d’hormone masculine. Cependant, il ne faut pas le faire trop longtemps. Et pour des effets encore plus efficaces, il est conseillé de couper votre jeûne avec des protéines whey, une fois votre entrainement terminé.

Modifier votre alimentation

Votre alimentation va également avoir un impact considérable sur votre production de testostérone. Voici les conseils à retenir pour équilibrer votre régime et en récolter les résultats en terme de prise de masse.

Débarrassez-vous de votre masse graisseuse

Le premier réajustement à faire est de vous débarrasser de vos kilos en trop. En effet, la masse graisseuse et le surpoids va avoir un impact négatif sur vos niveaux de testostérone.

Pour cela, il va falloir réduire votre apport calorique et concentrer votre alimentation sur des produits sains et non transformés.

Misez donc plutôt sur les légumes et les fruits, plutôt que les laitages, le lactose, les céréales ou les biscuits.

Boostez vos apports en zinc et vitamine D

Un autre bon moyen de booster sa testostérone est d’augmenter vos apports en zinc et vitamine D.

Le zinc, pour commencer, à un impact direct sur vos niveaux de testostérone. Et une éventuelle carence aura un effet désastreux sur votre production de cette hormone. Pour en consommer en quantité plus importante, vous pouvez notamment vous tourner vers les protéines animales (comme la viande de bœuf, le jaune d’oeuf, mais aussi les fruits de mer).

booster-testosterone-techniques-efficaces

Mais aussi les graines et les noix. Evitez de les cuire trop longtemps lorsque vous les préparerez. En effet, la cuisson peut affecter les nutriments de vos aliments, et notamment le zinc.

Pour ce qui est de la vitamine D, de bons apports peuvent également vous permettre de produire, naturellement, plus de testostérone. De nombreuses recherches ont d’ailleurs mis en lumière les effets bénéfiques de compléments en vitamine D, notamment pour perdre du poids, mais aussi avoir un niveau de testostérone plus élevé.

Moins de sucre et plus de bonnes graisses

Pour finir sur les liens entre alimentation et production de testostérone, intéressons-nous au sucre. C’est la bête noire à éviter puisque lorsque votre taux de sucre augmente (généralement lorsque vous consommez plus de glucides rapides), vos niveaux de testostérone vont automatiquement baisser. Evitez donc les boissons sucrées, notamment avant de vous entrainer. Il faut d’ailleurs savoir que cet effet peut durer plus de 2 heures.

Vous pouvez par contre les remplacer par des lipides sains. Mangez par exemple des aliments riches en oméga 3 et 6 (ou acides gras mono-insaturés), qui vous permettront de mieux conserver vos protéines. Et donc de produire plus de testostérone. Consommez donc sans modération de l’avocat, des poissons gras (comme le saumon, le thon ou le maquereau). Mais aussi des graines de chia.

Changez d’hygiène de vie

Pour finir, des améliorations de votre hygiène de vie peuvent également de booster votre testostérone.

Dormez plus

Commencez par dormir plus. En effet, des nuits de plus de 8 heures vous permettront de conserver votre rythme circadien. Et donc d’avoir des niveaux de testostérone nettement plus élevés le lendemain matin. On évite donc les nuits blanches, notamment si vous voulez prendre de la masse musculaire. Mais aussi conserver une bonne libido.

Evitez l’alcool

Il est également déconseillé de consommer trop d’alcool. En effet, une soirée trop arrosée peut réduire votre taux de testostérone pendant au moins 24 heures. Et augmenter vos niveaux de cortisol, ce qui se traduira automatiquement par une dégradation de vos tissus musculaires.

Faites des bains de soleil

On a vu que la vitamine D est importante pour booster sa testostérone. Si vous pouvez la trouver dans votre alimentation, un bon bain de soleil sera encore plus efficace. En effet, exposer votre peau aux rayons du soleil pendant au moins 20 minutes peut augmenter votre testostérone de plus de 120 %. Et de 200 % lorsqu’il s’agit de la peau de vos organes génitaux. Raison de plus pour se mettre au naturisme, non ?

Booster testostérone méthodes naturelles et efficaces

A bas le stress

Pour booster sa testostérone, il faut également limiter le stress. En effet, lorsque vous êtes stressé, votre corps va sécréter une hormone qui a un impact désastreux sur votre taux de testostérone : le cortisol. Même si elle est utile dans certaines conditions, une concentration trop importante peut faire baisser votre libido. Mais aussi bloquer les effets de la testostérone. Apprenez donc à vous détendre et faites de la méditation si vous avez une profession ou un mode de vie qui vous rend sujet au stress.

Les compléments alimentaires

Certains compléments alimentaires à base d’ingrédients naturels vous permettront d’augmenter efficacement votre niveau de testostérone. C’est le cas notamment de Testofuel et de Testogen, deux solutions qui ont fait leur preuve.

Il s’agit concrètement de boosteur ou stimulateur de l’hormone sexuelle, contenant des ingrédients naturels comme le tribule terrestre ou la L-carnitine. Certifiés par des organismes de santé publique, ils permettent de prendre de la masse musculaire sèche plus rapidement. Mais aussi de gagner en endurance et en force physique. Le tout sans vous exposer aux risques pour la santé que présentent les stéroides anabolisants.

Leave a Reply