Hormone de croissance naturelle : les plantes à votre secours ?

Produire plus d’hormone de croissance est intéressant à de nombreux niveaux. Cela permet non seulement de rester en meilleure santé et jeune plus longtemps. Mais aussi et surtout de booster le développement de votre masse musculaire, tout en réduisant vos stocks de graisse. C’est donc une stratégie payante en période de sèche et de prise de masse.

Le problème est que sous forme synthétique (notamment en injection), l’hormone de croissance (ou HGH) est illégale en France et dans de nombreux pays. C’est pour cela que nous vous proposons aujourd’hui un guide complet pour booster votre production d’hormone de croissance naturelle.

Et notamment en :

  • modifiant votre alimentation ;
  • améliorant la qualité de votre sommeil ;
  • apprenant à gérer votre stress ;
  • en modifiant surtout votre routine sportive.

​Suivez le guide !

Hormone de croissance naturelle, pourquoi la stimuler ?

Il existe plusieurs raisons qui peuvent vous pousser à booster votre taux d’hormone de croissance. En effet, cette dernière (que vous trouverez également dans cet article sous la dénomination GH, pour Growth Hormone) est très importante pour votre développement corporel. Et notamment celui de votre musculature.

En effet, l’hormone de croissance booste votre croissance musculaire et accélère votre métabolisme. Cela a deux effets principaux : celui de bruler plus efficacement vos stocks de graisse. Mais aussi d’augmenter vos niveaux d’énergie, et donc de vous rendre plus résistant et endurant à la salle.

Produire de l'HGH naturellement ? Inversement, des taux d’hormone de croissance trop faibles peuvent avoir un impact négatif sur votre santé. Vous risquez de prendre du poids, et serez plus exposé à certaines maladies. Raison de plus pour augmenter vos niveaux, d’autant plus qu’ils chutent progressivement une fois passé la puberté.

Attention cependant à ne pas vous tourner vers la GH de synthèse. Produite en laboratoire, cette dernière présente des risques sérieux pour votre santé (déterioration de votre vue, migraines, douleurs articulaires etc.). C’est pourquoi on ne peut en acheter légalement en France (excepté si vous souffrez d’un retard de croissance et être accompagné pour un médecin).

Heureusement, il existe de nombreuses façons de produire plus d’hormone de croissance naturelle. Voici les plus efficaces.

Perdre de la graisse corporelle

Le premier moyen d’augmenter votre production d’hormone de croissance naturelle est de vous débarrasser de vos stocks de gras. En effet, votre masse graisseuse est directement liée à vos niveaux de HGH. Plus elle est importante, moins vous en produirez, et plus vous serez exposé à des maladies. C’est particulièrement le cas pour la graisse abdominale, qui diminue par 3 votre production d’HGH. Mais aussi plus chez les hommes que les femmes, comme le prouve une récente étude.

En vous débarrassant de votre graisse corporelle, vous limiterez d’une part considérablement les risques de souffrir d’obésité. Mais vous optimiserez également votre production d’hormone de croissance. Concentrez-vous de plus sur votre ventre.

Le jeune intermittent

Le fait de jeuner de manière ponctuelle, et en particulier le jeune intermittent, est aussi intéressant pour produire naturellement plus d’hormone de croissance. Cette approche consiste à ne pas manger sur une courte période. Elle peut être adoptées de différentes manières.

Le jeune intermittent, par exemple, consiste à préserver 16 heures de votre journée pendant lesquelles vous ne mangez pas. Vous pouvez aussi faire une cure plus radicale dans le cadre de laquelle vous consommerez moins de 500 calories pendant 2 jours par semaine.

De manière générale, le jeune ponctuel permet de produire plus d’hormone de croissance, d’abord parce qu’il vous aidera à réduire votre masse graisseuse. Le jeune est aussi un excellent moyen de réguler votre taux d’insuline, car plus il est élevé, moins vous produirez de GH.

Certaines études ont même prouvé que jeuner pendant 3 jours consécutifs permettrait d’augmenter de 300 % votre production d’hormone de croissance naturelle. On manque encore de données pour les jeunes plus courts (comme le jeune intermittent), mais ils permettraient d’obtenir des améliorations considérables.

Les bons compléments alimentaires

Comme on l’a vu, l’alimentation est particulièrement importante pour produire plus d’hormone de croissance. Vous pouvez également donner un petit coup de pouce à votre organisme en prenant des compléments alimentaires.
Attention, nous ne parlons pas ici de gélules ou d’injection d’hormone de croissance de synthèse. Mais de suppléments, riches en acides aminés notamment, qui auront un effet similaire, mais de manière naturelle.

Les dangers de l'hormone de croissance

L’arginine

L’arginine est très importante pour produire plus d’hormone de croissance, notamment lorsqu’elle est intégrée à une routine sportive complète. En effet, le fait de prendre 100 mg d’arginine par kilo de poids corporel permettrait d’obtenir d’excellents résultats. Et d’augmenter votre production d’HGH de 60 %.

La GABA

La GABA est un autre acide aminé très intéressant pour les sportifs. Elle joue en effet le rôle de neurotransmetteur et influe donc directement sur notre système nerveux, notamment en le calmant. Elle va donc permettre d’améliorer nettement la qualité de votre sommeil, et donc d’augmenter naturellement votre taux de GH.

Selon les derniers tests cliniques menés à ce sujet, la GABA permettrait une augmentation de près de 400 % lorsqu’elle est prise pendant les repas. Et de 200 % après un entrainement physique

La bêta-alanine ou les boissons de récupération post-entrainement

La béta alanine, que l’on trouve dans les boissons post entrainement, est également idéale pour stimuler votre taux d’hormone de croissance naturelle. Une prise de 5 grammes avant de vous entraîner permettrait ainsi d’être plus performant et d’augmenter vos répétitions de plus de 20 % !

Pour les boissons protéinées, évitez celles riches en sucre. On sait en effet qu’un taux d’insuline trop élevé freinait la production de GH. Préférez donc celles sans glucides, qui auront de bien meilleurs résultats.

La mélatonine

La mélatonine est intéressante pour une supplémentation visant à augmenter vos niveaux d’hormone de croissance, notamment en musculation. En effet, cette hormone joue un rôle crucial sur la qualité et la régulation de votre sommeil. Ce qui permet de booster vos niveaux de GH.

Parfaitement sûre pour l’organisme, et sans risque de toxicité, elle permet de réguler le système nerveux et de mieux dormir. Il est cependant préférable de vous tourner vers votre médecin avant d’en prendre. Généralement on conseille une posologie de 1 à 5 mg (selon votre poids) une demie heure avant de vous coucher.

Les autres compléments naturels

D’autres suppléments alimentaires sont également conseillés aux sportifs souhaitant booster leur niveau d’hormone de croissance naturelle. Et notamment :

  • la glutamine : pas plus de 2 grammes sur une courte durée pour une augmentation de 80 % ;
  • la créatine : une dose de 20 grammes pour une augmentation sur plus de 5 heures ;
  • l’ornithine : prenez-en après votre entrainement ;
  • la l-dopamine : pas plus de 500 mg par jour ;
  • la glycine : elle permet des pics d’hormone de croissance sur une durée courte.

Réduire le sucre

Pour rester sur l’alimentation, réduire son taux d’insuline est pertinent pour produire plus d’hormone de croissance pour maigrir. Les glucides et le sucre vont en effet réduire votre capacité à produire naturellement de l’HGH. Un excès de sucre va également augmenter votre masse graisseuse et les risques que vous souffrez d’obésité, deux facteurs néfastes si vous souhaitez augmenter votre production de GH sur le long terme.

Essayez donc d’adopter une alimentation saine et équilibrée, et de réduire votre insuline autant que possible.

Evitez de manger avant de dormir

Si vous ne le saviez pas déjà, votre corps produit plus d’hormone de croissance naturelle la nuit. Sachant qu’après un repas, votre taux d’insuline sera plus élevé, il est donc intéressant de moins manger le soir. Ou en tout cas d’éviter de vous alimenter avant d’aller au lit (en particulier si vous consommez des aliments riches en graisses, protéines ou sucre).

Booster son hormone de croissance par l'alimentation ?

Notre taux d’insuline ayant tendance à chuter 3 heures après être passé à table, il est donc recommandé de manger au moins 3 heures avant de vous coucher.

Adopter le bon entrainement physique

Pour produire plus d’hormone de croissance naturelle, il faut aussi faire du sport. Cependant, tous les exercices n’auront pas la même efficacité. Les plus intéressants dans ce sens sont les entrainements intensifs avec très peu de pauses.

En effet, les exercices de forte intensité vont jouer sur votre métabolisme et augmenter votre taux d’acide lactique. C’est précisément ce qui les rends si bénéfiques. Vous pouvez par exemple faire des sprints répétés, ou de la musculation en circuit pour produire plus de HGH et perdre plus de graisses.

Mieux dormir

Pour finir, vous pouvez produire plus d’hormone de croissance en ne faisant rien… En tout cas rien d’autres que dormir. En effet, l’HGH est régulé par votre horloge interne, et en particulier votre rythme circadien. Les pics de production sont ainsi enregistrés la nuit, généralement avant minuit et tôt le matin.

Dormir pour produire plus d'HGH

Un sommeil de mauvaise qualité entrainera donc une chute de vos niveaux d’hormones de croissance. Pour mieux dormir, vous pouvez ainsi :

  • ne plus vous exposez aux écrans une à 2 heures avant de dormir (préférez un bon livre) ;
  • augmenter légèrement la température de votre chambre ;
  • évitez le café après 16 heures.

Leave a Reply