Quels dangers représente la protéine en poudre pour votre santé ? Décryptage

De plus en plus de sportifs se tournent vers les compléments alimentaires, et notamment les poudres protéinées. Le but est de gagner en masse musculaire. Si beaucoup d’informations ont été récemment publiées à ce sujet, difficile de tirer le vrai du faux. Surtout lorsque l’on s’intéresse de près à leurs effets, et leur potentielle dangerosité. Nous faisons le point dans cet article complet, qui se base sur des recherches scientifiques.

Pourquoi prendre des poudres protéinées ?

Les poudres protéinées sont essentiellement consommées par les sportifs souhaitant développer leur masse musculaire. Mais aussi pour perdre du poids. Comme tous les compléments alimentaires, sa teneur en protéines permet de supplémenter son alimentation de manière plus simple qu’un rééquilibrage alimentaire, et de varier sa consommation de protéines en ne misant pas uniquement sur leur forme solide.

Quels sont les risques à consommer des protéines en poudre ?

Cependant, la consommation qui en est faite n’est pas toujours pertinente. Les poudres protéinées sont devenues à la mode, et plus faciles à acheter (notamment sur Internet). Elles ne se révèlent pleinement efficaces que dans le cadre d’un régime sain et équilibré, et d’une pratique sportive soutenue. Comme pour un supplément classique, il est également conseillé de commencer par consulter votre médecin, afin de bénéficier de l’avis d’un professionnel.

Dans tous les cas, elles s’adressent uniquement aux personnes ayant des difficultés à combler leurs besoins quotidiens. Rappelons qu’un sportif faisant de la musculation doit consommer 1 gramme de protéines par kilo en phase de prise musculaire. Cet apport ne peut se faire uniquement via les poudres protéines, certaines vitamines contenues dans les protéines naturelles (animales ou végétales) n’étant pas présentes dans leur composition.

Quels sont ses effets sur les fonctions rénales

La première inquiétude que l’on peut avoir en matière de poudre protéinée est son impact sur nos fonctions rénales. Or, on peut difficilement se priver de cet organe qui participe à l’élimination des produits toxiques stockés dans l’organisme. Le problème est qu’un régime riche en protéines peut avoir un impact néfaste sur vos reins. Cela est dû à l’augmentation de son excrétion de calcium qui va finir par s’y déposer et former des calculs rénaux. Cela s’explique facilement par la surconsommation de protéines qui entraîne des déchets azotés qui peuvent provoquer convulsions et même le coma.

Il faut cependant faire la distinction entre les sportifs souffrant de troubles rénaux et ceux ayant une fonction rénale en parfaite santé. Dans ce cas, l’impact d’un régime surprotéiné est beaucoup moins évident, et dépend d’autres facteurs comme le taux de créatine. Il est également possible de contrer ces risques en adaptant son programme d’entrainement. Il faut opter pour des exercices moins intenses de façon périodique qui permettront de réguler le flux sanguin et ainsi de laisser vos reins respirer.

Quel est l’impact des protéines en poudre sur les os

On prétend également que consommer des poudres protéinées pourrait mettre en danger la santé de vos os. C’est un risque assez difficile à mesurer puisqu’en soi, les protéines permettent en réalité de protéger votre squelette. C’est leur consommation en excès qui pose problème et provoquerait la libération de produits acides dans le corps. D’importantes pertes de calcium peuvent en contrer les effets sur le squelette humain et donc une baisse de votre densité osseuse. Résultat, les poudres protéinées augmenteraient les risques d’ostéoporose.

Les autres dangers de la prise de protéine en poudre

En plus des problèmes de reins et de santé osseuse, un régime surprotéiné peut avoir d’autres incidences graves sur votre santé. Voici lesquelles :

Quels risques représentent les protéines en poudre ?

Sur le foie

Les poudres protéinées ne sont pas non plus les meilleures amies de votre foie. De récentes études ont démontré que ces derniers affectaient leur intégrité. Elles pouvaient provoquer des maladies, en particulier si vous avez déjà des soucis de santé au niveau du foie. En effet, consommer trop de protéines provoquera des difficultés à les métaboliser et transférera des azotes dans vos urines, dégradant progressivement votre foie. De plus, de nombreux suppléments contiennent des métaux lourds, comme du mercure ou même de l’arsenic, qui sont eux aussi très dangereux pour votre foie.

Sur les articulations

Les poudres protéinées augmenteraient également les risques de « goutte », une maladie des articulations qui les fait enfler. Le problème vient encore de votre taux d’acide urique, qui lorsqu’il est trop élevé (suite à la digestion d’importantes quantité de protéines), ne pourra plus être évacué dans les urines et va donc s’agglutiner autour des articulations de vos pieds et de vos mains, provoquant des inflammations et des gonflements douloureux.

Sur le cancer du sein

Les poudres protéinées riches en soja contiennent également beaucoup d’œstrogène. Cela peut augmenter vos risques de souffrir d’un cancer du sein surtout si vous avez des prédispositions génétiques. Autrement dit, si des femmes de votre famille ayant développé ce type de cancer.

Sur la production de sperme

Les hommes ne sont pas en reste puisque les poudres protéinées perturbent également leur taux de testostérone. Leur production de sperme diminuerait nettement suite à la prise de ces compléments alimentaires.

Sur le poids

Si le marketing autour des poudres protéinées insiste sur la possibilité de perdre du poids, très peu d’utilisateurs sont correctement informés sur la posologie à suivre. En effet, si elles ne sont pas consommées avec modération et dans le cadre d’une pratique sportive soutenue, elles se traduiront non pas par une prise de masse musculaire, mais une prise de masse graisseuse, et donc des kilos en trop.

Pour cela, il faut éviter d’en consommer de manière excessive et toujours dans le cadre d’une activité physique régulière et un régime alimentaire sain puisqu’en plus d’être hyper-protéiné, ces poudres sont également très calorique. Pour un sportif, ce surplus sera brûlé pendant l’exercice, mais si vous n’allez pas régulièrement à votre salle de sport, il se transformera en stocks de graisse disgracieux.

Sur votre système digestif

Ce que vous consommez a un impact direct sur votre système digestif. Cela vaut également pour les poudres protéines. Riches en lactosérum et caséine (des dérivés que l’on retrouve également dans le lait, mais en quantité bien moins importante), elles sont en effet difficiles à digérer pour votre organisme, d’autant plus si vous êtes intolérant au lactose.

Consommées de manière excessive, elles peuvent donc provoquer des indigestion, mais aussi des douleurs dans l’estomac, des gonflements, des diarrhées et flatulences. Préférez donc les produits moins riches en lactose, même si vous n’y êtes pas intolérants. Pauvres en fibres, elles sont toujours sources de constipation.

Les précautions à prendre pour éviter les risques

Si la première partie de cet article peut vous avoir dissuadé de prendre des poudres protéiques, rassurez-vous. En faisant attention, vous pouvez en éviter les principaux risques. Voici les précautions à reprendre.

Quelles sont les contre-indications des poudres protéinées ?

Pensez à bien vous hydrater

Lorsque vous consommez plus de protéines, vous produisez des déchets azotés ce qui entraine la sensation de soif. Boire est d’autant plus important qu’il vous permettra de vous débarrasser de ces fameuses azotes, par les urines et ainsi éviter qu’ils ne s’agglutinent dans vos reins. Pensez donc à boire beaucoup d’eau aussi bien avant, pendant qu’après la prise de poudre protéinée ou un effort physique.

Consultez votre médecin

Certaines maladies (notamment des troubles rénaux ou digestifs) peuvent être aggravées par la consommation de protéines en poudre. C’est pourquoi il est important de consulter votre médecin, qui pourra vous partager ses conseils et d’éventuelles contre-indication.

Surveillez la composition de vos produits

Comme pour tous les compléments alimentaires que vous pouvez prendre, il est nécessaire d’en surveiller la composition et de vous tourner uniquement vers des marques reconnues, qui n’ajoutent pas de produits inutiles dans leurs produits (notamment des vitamines, des plantes ou encore des minéraux) pour en faire monter le prix. En plus d’être absolument inutiles, ils peuvent se révéler dangereux pour votre santé.

Ne faites pas d’excès

Pour ne pas acidifier votre corps, la seule solution est de ne pas consommer de manière excessive des protéines. Vous devez également équilibrer votre régime alimentaire en y introduisant suffisamment de fruits et de légumes. Ces aliments basifiants viendront compenser la production et l’élimination de déchets acides provoquées par un régime hyper-protéiné et soulageront ainsi vos reins et votre foie.

Verdict : faut-il prendre de la protéine en poudre ?

Le principal risque à consommer des protéines en poudre est de le faire en négligeant les risques qu’elles peuvent faire peser sur votre santé. En effet, vous pouvez parfaitement puiser les apports en protéines dont vous avez besoin pour prendre de la masse musculaire dans votre alimentation. Faites-le surtout en connaissance de cause et dans l’optique d’une pratique sportive intense qui permettra de capitaliser sur cette dose plus importante de protéines pour développer vos muscles.

Même si les risques associés concernent certaines personnes souffrant déjà de problèmes de santé bien spécifiques, il n’en reste pas moins qu’une consommation déraisonnée, excessive, et qui ne serait pas contrôlée par un médecin peut présenter des dangers et faire peser un lourd fardeau sur vos reins, votre foie et vos os. Soyez donc vigilant, et prenez le temps de choisir des poudres de qualité, dont les effets auraient été testés et approuvés par les organismes de santé compétents.

Leave a Reply