Qu’est-ce que la testostérone biodisponible : dosage et interprétations

La testostérone est l’hormone sexuelle androgène la plus puissance du corps humain. Sécrétée dès la naissance, avec un pic au moment de la puberté, elle permet l’apparition des caractéristiques sexuelles secondaires chez l’homme. Et joue un rôle très important dans le bon fonctionnement de l’organisme, aussi bien masculin que féminin.

Chez les premiers, elle est produite au niveau des testicules, mais aussi des glandes surrénales (qui se trouvent entre les deux reins). Pour les femmes, ce sont les ovaires qui prennent le relais, même si les glandes surrénales sont responsables de 50 % de la production de la testostérone féminine.

En plus de jouer un rôle très important dans le développement musculaire ou encore la libido, la testostérone est indispensable pour éviter certains troubles cérébraux, cardio-vasculaires ou encore osseux.

Dans cet article, nous allons nous intéresser plus particulièrement à la testostérone biodisponible. En commençant par voir quelle est la différence avec la testostérone totale. Nous verrons également comme en connaître le dosage et les chiffres moyens chez les hommes et les femmes. Ainsi que les interprétations possibles en cas de doses plus faibles, ou plus élevées.

Quelle est la différence entre testostérone totale et biodisponible ?

Notre corps produit et stocke de la testostérone tout au long de notre vie. Même si les quantités vont en diminuant à mesure que nous vieillissons. Cette hormone est stockée dans le sang, à un niveau relativement stable. Cependant, elle reste indisponible tant qu’elle reste fixée à une protéine. C’est en effet cette dernière qui va lui permettre de circuler dans le sang. En l’occurrence la SHBG (pour Sex Hormone Binding globulin).

Comment mesurer sa testostérone ?

Il existe donc deux formes de testostérone :

  • la testostérone inactive (qui correspond à presque 98 % de la testostérone totale dans votre organisme). Liée à une protéine SHBG, elle circule dans le sang sans pouvoir se fixer à une cellule et n’a donc aucun effet distinct sur l’organisme ;
  • la testostérone active (ou biodisponible). Comme on l’a vu, elle ne correspond qu’à deux pourcent de la testostérone totale. Sans SHBG, elle peut se fixer aux récepteurs des cellules de la testostérone (que l’on retrouve notamment dans les muscles, les organes sexuels, le cœur ou le cerveau).

Comment est mesurée la testostérone biodisponible ?

La testostérone est mesurée grâce à un prélèvement sanguin. Il est généralement réalisé sur la demande de votre médecin (s’il suspecte que votre dosage soit trop faible ou trop élevé). Le matin (car c’est à ce moment de la journée que le taux de testostérone est le plus important) et à jeun. Pour que les résultats soient probants, il ne faut prendre aucun androgène, ni anti-androgène qui pourraient fausser les résultats. Il est également déconseillé de réaliser un effort physique, pour ne pas augmenter son taux de testostérone biodisponible.

Pour une femme, on privilégiera également le début du cycle, pendant lequel la concentration de la testostérone augmente. (avec un pic au milieu du cycle). On peut également tester le dosage de la testostérone à partir de la salive (même si cette technique est moins répandue).

Ce test s’inscrit le plus souvent dans le cadre d’un bilan hormonal (ou d’infertilité). Il peut suivre un diagnostic d’hirsutisme ou d’hyperandrogénie (perte des règles, apparition de caractéristiques sexuelles masculines) pour les femmes, ou de dysfonctions érectiles chez les hommes.

Chez l’homme, ce test peut être associé au dosage de la TeBG, qui permet de mieux analyser le fonctionnement hormonal des testicules. Notamment après un cancer de la prostate. Pour un adolescent, il permettra d’évaluer d’éventuels troubles de la puberté comme le développement de « seins » chez les jeunes garçons.

Comment mesurer la testostérone biodisponible ?

Le plus souvent, on va mesure le taux total de testostérone dans le sang. Et c’est à partir de ces taux libres qu’il sera possible de déterminer quel est le dosage de testostérone biodisponible chez le patient (entre 1 et 3 % du chiffre total).

Quels sont les dosages normaux pour les hommes ?

Voici les dosages normaux de la testostérone chez l’homme. Attention, il s’agit ici des chiffres pour la testostérone totale. Pour obtenir le dosage précis de la testostérone biodisponible, il faut n’en garder que 1 à 3 %.

De 1 à 10 ans : < 0.70 nmol/l ;
De 10 à 20 ans : 1.70 – 17.50 nmol/l ;
Entre 20 et 45 ans : 10 – 30 nmol/l ;
De 40 à 60 ans : 7 – 28 nmol/l ;
Entre 60 et 75 ans : 3.5 – 17.5 nmol/l ;
Après : 75 ans : 0.40 – 9.00 nmol/l.

Les dosages de la testostérone biodisponible chez la femme

Les chiffres sont différents chez la femme, puisqu’elle produit en moyenne 7 fois moins de testostérone qu’un homme. Ces dosages correspondent à la testostérone totale (desquels il ne faut garder que 1 à 3 % pour connaître les dosages moyens de testostérone biodisponible).

De 1 à 10 ans : < 0.50 nmol/l ;
De 10 à 20 ans : 0.50 – 3.10 nmol/l
Entre 20 et 45 ans : 0.50 – 3.10 nmol/l ;
De 45 à 60 ans : 0.50 – 2.80 nmol/l ;
Après 60 ans ; 0.30 – 1.70 nmol/l

Pourquoi ce dosage peut varier

Les dosages de la testostérone totale (et donc biodisponible) vont varier en fonction du sexe et de l’âge du patient. Mais aussi de facteurs physiques (notamment dans le cadre de certaines maladies, comme le diabète de type 2). Et psychologiques (manque de sommeil, stress et angoisse).

Les taux les plus élevés sont mesurés au moment de la puberté. Mais aussi le matin. Plus vous vieillirez, mais aussi dans le cadre d’une activité sportive très intense et continue, plus votre taux de testostérone biodisponible va chuter.

Il est possible de rééquilibrer une trop faible concentration de testostérone biodisponible en prenant des compléments naturels comme le Testogen ou Testofuel.

Comment interpréter une anomalie dans les dosages de la testostérone biodisponible ?

Seul un spécialiste de la santé sera en mesure d’interpréter une éventuelle anomalie dans les résultats concernant votre taux de testostérone biodisponible.

Chez l’homme, elle est généralement liée à un déficit androgène (et notamment à des cas d’hypogonadisme). Mais aussi à un problème au niveau des testicules, ou du cerveau. Et en particulier de l’hypothalamus et de l’hypophyse, qui déclenchent le signal hormonal qui pemettra d’enclencher la production de la testostérone.

Certains médicaments (comme les mitotanes) peuvent également être responsables. Mais aussi certaines maladies, comme la cirrhose.

Chez les femmes, un taux de testostérone biodisponible trop faible sera liée à de l’hyperandrogénie. Dans ce cas, le corps sécrète trop d’androgènes, ce qui peut stimuler de manière anormale la production de cette hormone sexuelle par le corps. Cela se manifestera généralement par l’apparition de poils drus, en particulier sur le menton ou le torse. Mais aussi des irrégularités voir l’arrêt des règles. Ou encore des problèmes d’acné.

Elle sera causée dans ce cas par un syndrome polykystique des ovaires, une tumeur virilisante au niveau des organes reproducteurs. Ou encore une hyperandrogénie ovarienne ou surrénalienne (les deux organes qui produisent la testostérone).

Leave a Reply